Autobiographie

Dès sa naissance, Marek a été très étonné de constater que les gens qui l'entouraient, parlaient une drôle de langue qu'on appelle communément "le polonais". Un peu plus tard, retrouvant, non sans difficultés, le chemin sinueux de l'école, Marek a continué de s'étonner de l'insistance de ses proches à lui indiquer le chemin à suivre, bien qu'il n'ait jamais demandé quoi que ce soit.

 

Tendant quelques élastiques sur une boîte de conserve, il fit connaissance avec les grandes théories des mathématiques et de l'harmonie. Plus tard il pratiqua, avec le même étonnement, les mêmes expériences en utilisant des guitares, synthétiseurs, vieilles casseroles ou des bouteilles (vides de préférence).
 
Quant au prix du conservatoire, il se souvient parfaitement de celui qu'il fallait payer pour y suivre les cours.
 
Déjà dans son jeune âge, Marek, tout à fait par hasard, entra dans un théâtre. Ne trouvant toujours pas de sortie de secours, il y resta assis sur un strapontin entre le couloir et la sortie des artistes.
Marek Mogilewicz en 1980
Marek Mogilewicz en 1980
 

Mis à jour (Dimanche, 16 Mai 2010 10:06)