Chanter - un besoin vital.

Marek en concertAutrefois sous le vent et sous la pluie, bravant les interdits pour défendre la liberté. Aujourd'hui bien au chaud ou sous le soleil pour vaincre les failles de l'âme ou pour chanter l'amour et la fraternité. Pour prouver (si besoin était encore ) que la poésie et sa sœur chanson, ne sont pas que des pages jaunies d'un monde d'autrefois. La poésie est comme l'air que l'on respire ! Qu'on la déclame, qu'on la crie, qu'on la chante, danse, hurle ou chuchote, elle est aussi précieuse que l'eau. Elle nous aide à comprendre le monde, surtout avec cette "intelligence du cœur" qui a tant manqué ces dernières années follement technocratiques.

Sans les poètes et les chanteurs - "Qui donc nous rendra nos songes, nos ailes ?" - demande Jean Vasca.

Je vous invite à partager ce moment d'échange tellement précieux, loin des visions cathodiques de la virtualité qu'on appelle "reality show". La réalité, la vraie et unique qui est justement celle que nous pourrions vivre grâce aux émotions partagées.

J'écris mes chansons pour ce partage de ce qu'il y a de plus profond en nous. N'est-ce pas cela l'humanité ?

Mais comme tout a été déjà dit, et mille fois, et mille fois mieux, je mets aussi dans ma bouche les mots et les musiques de quelques ingénieux créateurs. Ils ont pour nom : Louis Aragon, Paul Eluard, Jacques Debronckart, Jean Ferrat, Jacques Brel, Michèle Bernard, Boulat Okoudjava, Maurice Fanon ou Jean Vasca. Que du beau monde !

Ils m'ont apporté des moments d'émotion inoubliables que j'essaie de vous transmettre au travers de mon interprétation personnelle afin qu'à votre tour vous puissiez les revivre comme les vôtres.

Je suis accompagné par l'orchestre magique et d'une force d'expression inégalée sous la forme de Jean-Louis Beydon et de ses doigts au piano.

Image
Jean-Louis Beydon

Mis à jour (Dimanche, 16 Mai 2010 09:44)